mardi 16 janvier 2018

Être bienveillant


Je parlais avec une cliente au travail il y a quelques jours, qui me racontait s'être fait voler son sac et toute ses affaires, comme quoi elle ne croyait plus à l'humanité, je lui ai répondu que c'est vrai que quand on voit certains gestes, certains actes qui sont commis, il y a de quoi perdre foi. Mais on a été d'accord sur le fait que des personnes manquent de bienveillance, et que c'est sans doute la plus importante des qualités.
Être bienveillant dans la vie, en amour, au travail, avec ses amis, sa famille, c'est ça la clé de tout. J'ai pour ma part de plus en plus de mal à croire en la bienveillance. Travaillant dans le commerce, je fais face à des personnes odieuses, qui n'ont aucune once d'humanité. Je ne comprends pas l'intérêt de se prendre la tête pour des broutilles, avec en plus une inconnue en face de vous. Vous avez passé une mauvaise journée ? Pourquoi ne pas faire ce que vous aimez, penser à des petits rien qui vous apaise plutôt que déverser toute votre haine sur quelqu'un que vous ne connaissez pas ? Vous me direz "c'est plus facile à dire qu'à faire", mais non, c'est juste la volonté de le faire.
Être bienveillant, c'est accepter le choix de l'autre. Un.e ami.e s'est coupé.e les cheveux et vous n'aimez pas ? Dites lui "j'aimais mieux avant, mais tu es toujours aussi joli.e/", ou "si ça te plait à toi, c'est ce qui compte". Car bienveillance rime avec tolérance, et les deux se complètent. Mais il y a aussi le respect, et la politesse. Dire "bonjour" avec un sourire, quoi de mieux pour se sentir bien ? En grandissant j'ai appris à ne plus juger, car on s'est tous porté sur le jugement sans connaitre une personne malheureusement, sur son physique, sa façon de parler, etc...Un client que je trouvais bizarre au début, me parait finalement attachant maintenant. Parce qu'il est comme ça, et que chacun est comme il est. 
La bienveillance c'est aussi se tolérer soi même, et s'aimer, même un tout petit peu. Se faire des compliments de temps en temps, se dire qu'on se trouve jolie, et que même si j'ai des formes, je m'aime malgré tout. 

15 commentaires:

  1. Super article ! Je suis bien d'accord avec toi, la bienveillance est quelque chose de super important ! Merci de le dire.

    RépondreSupprimer
  2. Oh ! Quel beau texte ! La bienveillance est très importante mais je pense qu'il faut continuer à croire en l'humanité. On est capable de faire de supers choses pour les autres. Il suffit d'ouvrir les yeux et de regarder des sourires entre des inconnus, de voir des jeunes s'engager dans un service civique, le nombre de bénévoles dans les associations...

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup ton article, il est plein de vérité. Les gens manquent cruellement de tolérance aujourd'hui, de compassion et d'empathie. Et il faut avouer que certaines personnes me mettent malheureusement de mauvaise humeur à cause de leur manque de bienveillance, et à mon tour, je peux en manquer, par impatience de terminer ma journée de travail. Et pourtant, c'est tellement bon d'avoir le sourire et de faire rire les autres, s’égailler leurs journées !

    RépondreSupprimer
  4. C'est un article que je trouve à la fois riche et très vraie. Alors oui peut être que la bienveillance se perd mais j'aime à croire que tout le monde peut l'être. Peut être qu'on ne l'est pas toujours mais il faudrait ! Car oui, ça changerait le monde !

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Virginie :-)
    Etant moi aussi dans le commerce, je vois ce que tu veux dire. Parfois je me mets à détester mon boulot, parce que je suis tombée sur une cliente qui me prend de haut, qui est désagréable au possible. Et parfois 5 minutes plus tard, ou le lendemain, je vais avoir une cliente adorable, et là je sais pourquoi je fais ce métier. Ce sont ces moments que j'ai envie de retenir, même si ce n'est pas toujours facile.
    Jeudi dernier je suis rentrée chez moi en larmes, en me disant que l'humanité était perdue, qu'il n'y avait que des gens malintentionnés, malhonnêtes sur terre. Raison ? Je venais de me faire casser une vitre, arracher un siège, et volé un sac plein de fringues, de livres, de maquillage, mon lisseur, etc. Même si on savait très bien qui avait fait le coup, je ne comprenais tout simplement pas comment des gens pouvaient se dire que c'était "normal" de faire ça, sans ce dire que derrière, des gens avaient bossé dur pour se payer des choses, ou qu'il y avait des cadeaux dedans, etc. Bref ! Et le lendemain, alors que je n'y croyais absolument pas, on a reçu un appel : quelqu'un avait trouvé le sac (et le contenu n'intéressait finalement pas les voleurs). Ce qui m'a touché, c'est que ces gens qui ont trouvé le sac on passé un temps fou à trouver mes coordonnées. Il ne manquait rien, alors que certains se seraient servis. Et n'auraient même pas cherché à qui appartenaient ces affaires.
    Breeeef ! J'ai envie de croire qu'il reste bienveillant. Et je trouve important, comme ton article le souligne, qu'on reste bienveillant. Qu'on s'efforce le plus possible, même si parfois on a du mal, d'être bienveillant. Qui sait le nombre de sourires et de réactions en chaîne qu'on pourrait provoquer ?

    RépondreSupprimer
  6. Très joli article Virginie :) et je ne peux qu'approuver sur ce gros manque dans notre société. Cet égoïsme, cette intolérance, ces jugements et cette non volonté à essayer de comprendre. Je sais pourquoi j'aime autant les animaux en tout cas. Plus encore depuis mon stage en Afrique du Sud. Je crois bien que je suis même devenue paranoïaque pour être honnête... même si j'ai conscience que c'est pas une solution très saine, je suis plutôt dans la surprotection.

    J'essaie toujours d'avoir de la bienveillance pour les autres en tout cas mais j'ai l'impression de ne jamais faire assez ou crainte que ce soit pris comme hypocrisie et puis il y a quand même certaines choses que je n'arrive pas à accepter niveau idées différentes (la liberté d'expression elle a bon dos ces derniers temps je trouve). Je pense aussi que l'éducation a une grande part de responsabilité dans tout ça ; non pas que j'ai été mal élevée par ma famille mais plutôt baignée dans leurs préjugés donc je ne me rendais pas compte de la nocivité de certaines pensées jusqu'à plutôt récemment en fait, grâce au web et ses rencontres.

    En tout cas je ne sais pas si j'arriverais à travailler dans le commerce justement pour ce genre de "confrontations" ; j'ai l'impression que le pire c'est en période de Noël, je plains vraiment les commerçants tout le mois de décembre ! Et puis après dans le prêt à porter ce sont les soldes donc même pas de repos possible.

    La bienveillance envers soi-même par contre je ne gère pas du tout du tout au contraire je dirais même que je suis ma pire ennemie depuis très longtemps mais surtout récemment. Alors ça fait du bien d'écrire et de voir des retours :)

    RépondreSupprimer
  7. AMEN à ton article Virginie, ça fait du bien de lire des mots pareils ! ♥

    RépondreSupprimer
  8. Il n'y a pas que dans le commerce, bonjour le social également ! ^^ Je pense qu'il faut se recentrer sur soi car on peut vite tomber dans ce cercle là ^^ Merci pour cet article :-)

    RépondreSupprimer
  9. Je te comprends tout à fait ! Je travaille aussi dans la vente et des fois, j'ai des clients qui sont d'une impolitesse, limite de l'insulte. Mais, je me dis que ça sert à rien de s'énerver et qu'il faut passer à autre. Je me dis que cette personne passait une mauvaise journée. Je trouve que la bienveillance entre collègues est tout aussi importante, parce que je suis confronté tous les jours à des mesquineries, des petits complots entre collègues et c'est fatiguant quand on doit faire la police pour x raisons. On forme une équipe, on est tous dans le même bateau, autant se soutenir les uns les autres. Je suis content de voir que des gens se soucient de la bienveillance, ça fait plaisir de lire des articles comme le tien :)

    RépondreSupprimer
  10. Tu as raison, moi aussi j'ai l'impression que la bienveillance est en train de disparaitre petit à petit ... On le remarque au quotidien avec des gens désagréables, lorsqu'il nous arrive des m*** (il n'y a pas longtemps on m'a cassé ma voiture pour me voler mon manteau), ou encore lorsque je vois mes voisins surpris quand je leur dis bonjour (alors que c'est la base quand même ...) Mais ce n'est pas pour ça que je vais cesser d'être tolérante, bien au contraire!! Ca fait tellement de bien de rencontrer de belles personnes que j'ai envie d'en être moi aussi :)

    RépondreSupprimer
  11. Tu sais toujours trouver les mots qu'il faut pour mettre du baume au cœur, et tes articles sont toujours bien rédigés :) La bienveillance, c'est quelque chose d'important.

    Être gentil avec les autres, avec soi-même, ça fait du bien, ça donne le sourire pour la journée, ça remonte le moral. J'espère que tu vas bien Virginie, et sache que tu es une personne bienveillante, gentille, attentionnée, douce... bref, on t'adore ! ♥

    Passe une belle soirée, bisous ♥

    Sue-Ricette

    RépondreSupprimer
  12. Il y a bienveillance et bienveillance... Je suis d'accord avec toi, j'en discutais d'ailleurs il y a peu en trouvant que beaucoup de gens ont perdu leur politesse et leur civisme (et ça fait partie de la bienveillance). Cela dit, j'ai du mal à être bienveillante quand en face de moi la personne ne l'est pas. Exemple : mes voisines sont très bruyantes, déplacent des meubles, crient etc. Je t'avoue que là, je ne suis pas tolérante et pas bienveillante DU TOUT. Je pense qu'il ne faut pas non plus se laisser trop envahir. Mais ce n'est que mon avis, et en vrai, je pense que je suis relativement bienveillante ^^ Obligée dans le service public (et Dieu sait que parfois c'est difficile !!!), puis dans ma vie de tous les jours, essayer de garder le sourire et faire bénéficier les autres de la gentillesse (je suis bénévole aux Blouses Roses, je m'occupe des enfants à l'hôpital). Bref je m'égare. Faire du bien aux autres, ça fait du bien à soi. Mais il faut raison garder comme dirait Yoda, et ne pas se laisser trop marcher dessus... Trouver un équilibre en quelques sortes.
    Bon j'arrête mon roman ^^ Chouette article =) Belle soirée à toi !

    RépondreSupprimer
  13. Il y a une telle résonance dans ton article. Il faut essayer de cultiver sa bienveillance même si c'est pas facile. Car dans ce cas, les gens te le rendent au centuples. Le commerce et le rapport aux gens est ingrats en France. Ne désespère pas et crois en ce que tu peux. :) Bonne soirée Virginie.

    RépondreSupprimer
  14. La bienveillance. Ca me parle ! Pour raconter un peu ma vie, on en a justement parlé en supervision d'équipe. Parfois, nous avons des représentations (nous en avaons tous) et nous jugeons malgré nous... Et quel plaisir de finalement être surpris par cette rencontre inattendue ! Je sens que mon propos sorti de son contexte est très bizarre, mais ton article y a fait résonance. Oh, et puis zut, tu viendras à la prochaine réunion, ça sera plus simple !!
    https://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer