Les dernières chroniques :

vendredi 24 mars 2017

A durée déterminée

Auteur : Samantha Bailly
Édition : JC Lattès
Parution : 2017
Pages : 478

Pyxis ! Une entreprise novatrice, audacieuse, dynamique, pilier du marché du divertissement. Le rêve de tout jeune diplômé… du moins en apparence. D'un côté, il y a Ophélie, ancienne stagiaire en communication, rompue aux lois de l’entreprise et bien décidée à mériter enfin le graal de sa génération : le CDI. De l’autre, il y a Samuel, brillant chercheur en informatique, abattu par la dépression avant d’avoir pu terminer sa thèse. L’une est familière de Pyxis ; l’autre ne connaît rien à cet univers. Tous deux mettent tous leurs espoirs dans ce CDD, sans savoir s’il tiendra ses promesses…

 
Depuis quelques années maintenant, je suis très attachée à Samantha et à ses écrits. C'est une jeune femme qui déborde d'humanité. A durée déterminée est la suite logique de son ouvrage Les stagiaires, que j'avais adoré, ça avait été un coup de coeur ! Cependant, si vous n'avez pas lu Les stagiaires, ce n'est absolument pas gênant, A durée déterminée peut très bien se lire tout seul. Bon, ce n'est pas un coup de coeur pour cette fois ci, car quelques petites choses m'ont laissé de marbre, mais je me suis encore une fois retrouvée dans ce récit et je l'ai dévoré en quelques jours.

On retrouve avec grand plaisir Ophélie, 23 ans, qui vient de finir son stage chez Pyxis, une entreprise qui regroupe le monde du manga, et qui se voit offrir son premier CDD. C'est impossible de ne pas se reconnaitre en elle car on passe tous par là à un chemin ou un autre. Je suis actuellement en plein CDD (qui est assez long heureusement!) dans une entreprise où j'ai fais plusieurs années de stage. Ophélie est touchante et inonde de volonté. Je l'ai beaucoup admiré et on constate que ses doutes et préoccupations sont criante de vérité et qu'elles font échos en nous. Car oui, CDD ne veut pas dire CDI après. Il y a l'angoisse de l'avenir, le fait d'avoir toujours cette épée de Damocles au dessus de nos têtes, de ne pas encore avoir ce sentiment de sécurité. J'ai aimé que le personnage d'Ophélie ne soit ni tout blanc, ni tout noir ; elle fait quelques erreurs, y prend compte, doute, fais des expériences où le désir et la curiosité l'emporte parfois un peu trop, elle prend petit à petit confiance en elle et j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre son évolution !
En parallèle, nous suivons Samuel, jeune homme de 29 ans, qui vient d'être embauché en tant qu'informaticien chez Pyxis. Cependant, ses deux dernières années n'ont pas été évidentes pour lui car il a subit une forte dépression liée à sa thèse. Il est un peu l'asocial du roman, dû à son introversion. Comparé à Ophélie, il a du mal à être à l'aise en communauté. On ne peut pas dire qu'il ne m'a pas touché, on voit bien qu'il lutte pour ne pas tomber au travers de ses démons, mais je l'ai trouvé un peu trop mou malheureusement et surtout, très négatif. Ce qui fait que j'ai eu du mal à me sentir pleinement bien quand on passait à son point de vu. Mais on ne peut pas rester insensible à sa situation, on sent une coquille fragile en lui qui pourrait se briser, et on a qu'une envie, lui faire un énorme câlin pour le rassurer et le soutenir.

La plume de l'autrice est encore une fois à tomber. Elle nous plonge dans son univers d'actualité avec une grande facilité, on ne peut que sourire à certaines références qui nous sont nostalgiques ou qui font toujours échos en nous (Harry Potter, Miyazaki, Pokemon...). Son écriture est dévorante, simple, sans artifices mais j'ai franchement eu du mal à décrocher.

Encore une fois, j'ai vécu une chouette aventure remplie de bonne humeur avec Ophélie et sa petite bande. Merci Samantha pour ces récits fabuleux qui nous touche d'une façon ou d'une autre. Hâte de retrouver les personnages dans le dernier opus ; Indéterminé.      

mercredi 22 mars 2017

Les belles vies

Auteur : Benoît Minville
Édition : Sarbacane
Parution : 2016
Pages : 233

Turbulents, pas vraiment délinquants, ils cumulent les bêtises plus ou moins graves, les rires et les bleus. Vasco est en CFA BTP, Djib passe en première S. Leur dernière rixe est pourtant celle de trop…
Afin de leur mettre du plomb dans la tête, leurs parents décident d’employer les grands moyens : ils envoient les deux ados dans la Nièvre, le temps d’un été chez un ami du père de Vasco, entrepreneur local qui propose ses services comme famille d’accueil pour la DDASS.
C’est dans cette campagne éloignée de tout, France profonde dont on parle peu, qu’ils vont rencontrer et se confronter à une autre forme de jeunesse : celle des enfants élevés par celle que tous surnomment « Tata », une femme qui accueille des enfants placés et donne sa vie aux autres.

 
Joli coup de coeur qui se pointe à l'horizon sans que je m'y attende. Jamais je ne cesserai de vous vanter les louanges de Sarbacane qui propose des récits de vie aussi simples que bouleversants !

On découvre Vasco et Djiib, deux meilleurs amis banlieusards qui ont fait la connerie de trop, et qui sont envoyés par leurs parents dans une famille d'accueil afin de leur ouvrir un peu les yeux. Qu'ils finissent par comprendre que ce n'est pas avec les poings que tout s'arrange. Ils se retrouvent donc chez un couple, surnommé Tata et Tonton, qui recueillent des enfants écorchés par la vie.

J'ai absorbé ce livre en une journée et j'avais l'impression d'être avec eux. De passer un été irréel avec des personnages atypiques, haut en couleur mais terriblement attendrissants. J'ai vraiment eu du mal à les quitter à la fin du roman, tant je m'étais attachée à eux. Ce sont des personnages tellement humbles, qu'on aimerait tous rencontrer un jour. Des personnes simples, qui se contentent de peu, mais qui sont heureux. Les petits bonheurs de la vie quoi ! On a trop tendance à les oublier, et l'auteur n'hésite pas à nous rappeler que oui, la vie est belle, même avec tous ses petits (grands) tracas. 
Moi qui aie du mal avec l'été, là, j'avais envie d'y être, de me resourcer à la campagne, de flâner à la rivière avec un bouquin, de regarder un bon film en étant collée contre les copains. Je me vois bien passer un été comme ça dans un coin paumé avec mes copinautes (Niognot, Vic', Piko, Alice, Sandrine, Sae <3). Je me suis senti relativement bien et apaisée en lisant ce livre, qui a pour moi toutes les caractéristiques d'un livre doudou tant il est lumineux et qu'il regorge d'optimisme.

Benoît Minville a une très belle manière de traiter l'adolescence. Il n'enjolive pas, on pourrait tous se reconnaitre en un personnage du roman. C'est exploité d'une façon assez douce, poignante et avec beaucoup de tolérance. Car il nous parle de la différence, et nous fait bien comprendre qu'on s'en fiche si on est un peu garçon manqué, ou qu'on est différents, il n'y a pas de case à avoir, on est comme tout le monde et c'est tout. Sa plume, quant à elle, est très agréable, on sent qu'il est minutieux dans les détails de ses phrases, mais c'est juste beau à lire.

J'ai été touché plus d'une fois par l'histoire de ces personnages qu'on apprend à aimer petit à petit. Leur coquille se craquèle jusqu'à éclore au fur et à mesure du roman. C'est magnifique à lire. J'ai été éprise en plein coeur par ce bel été que l'on voudrait éternel, les personnages vont me manquer ! 

lundi 20 mars 2017

Chroniques lunaires, tome 3 : Cress

Auteur : Marissa Meyer
Édition : Pocket Jeunesse
Parution : 2014
Pages : 658

Cinder et le capitaine Thorne se sont enfuis aux côtés de Scarlet et de Loup. Le groupe rebelle projette de renverser la reine Levana et son armée. Mais, le seul espoir de la résistance réside dans Cress, qui, emprisonnée dans un satellite depuis l'enfance avec ses écrans pour seule compagnie, est devenue un hacker imbattable. Malheureusement, la reine Levana a d'autres projets pour elle, et libérer la jeune fille pourrait bien leur coûter cher...

 
Chronique garantie sans spoilers

Scarlet avait été un gros coup de coeur. L'ayant lu il y a un an, mon enthousiasme pour lire la suite s'était malheureusement atténué. C'est en voyant que Margaud l'avait également dans sa PAL que je lui ai proposé qu'on le lise ensemble pour se motiver. Chose que j'ai bien fais car cela m'a permis de le dévorer plus vite que ce que je pensais. Par contre, je ressors assez mitigée de ma lecture...

Cette fois ci, c'est le conte de Raiponce qui est mit en lumière. Bon, on y passe très rapidement car cette retranscription du conte ne se déroule que pendant les 150 premières pages environ. Mais j'aime toujours la manière qu'a l'autrice de les manipuler d'une façon nouvelle et originale.
Il n'y a vraiment qu'un seul personnage que j'ai eu plaisir à retrouver ; Thorne. C'est pour moi le meilleur protagoniste de la saga ! Enfin un homme rationnel et crédible qui ne se montre pas comme un héros et qui pour une fois, pense à sa poire, comme quelqu'un de censé, finalement.
J'ai été assez déçue que Scarlet ne soit que partiellement présente, j'avais adoré son caractère, tout comme Loup qui est trop effacé à mon gout ! En ce qui concerne le duo Cinder et Kai, il ne me fait ni chaud ni froid. Je les trouve très platoniques et froids... ce qui fait que j'ai du mal à m'attacher pleinement à eux.
Cependant je n'ai pas du tout supporté le nouveau personnage de cette suite ; Cress. Je veux bien qu'elle ai été prisonnière durant des années entières et qu'elle n'ai aucune expérience au niveau social... mais qu'elle greluche ! Déjà le fait qu'elle se considère comme une "demoiselle en détresse" m'a horripilé, mais je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi niais et qui passe son temps à pleurer. Bref, comme vous l'avez compris, j'avais envie de la tarter tout au long du roman.
Le deuxième point noir après Cress est l'action. Il n'y en a quasiment pas sauf pendant les 100 dernières pages...et encore ! Le tout est très lent et hyper plat, rien ne démarre vraiment en fait, comparé au tome 2 qui bougeait beaucoup plus.
Mais le truc assez dingue, c'est que même si l'action est manquante, j'ai dévoré le livre en à peine trois-quatre jours. Il arrivait à m'accrocher malgré tout et j'étais curieuse de connaitre la suite. La plume de l'autrice n'a rien d'exceptionnelle mais elle reste efficace, fluide et captivante.

J'ai beaucoup aimé l'entrée en scène de Winter, le nouveau personnage du dernier tome et j'ai hâte de la découvrir, en espérant qu'elle me fasse passer un meilleur moment qu'avec Cress ! Cela reste un bon tome divertissant, mais qui est beaucoup trop long et qui manque définitivement de pep's et d'action. Heureusement que le personnage de Thorne rattrape le tout ! 

samedi 18 mars 2017

TAG | Ce qui me rend heureuse

J'ai vu ce TAG pour la première fois chez Margaud et dernièrement chez Moody puis je me suis dis que ce TAG était fait pour moi ! Que du positif, des petits bonheurs, on n'y parle pas de livre, mais c'est tout aussi bien.

1. Quel plat simplissime, autre que les pâtes, aimes-tu manger ?

J'allais dire les nouilles mais c'est des pâtes... alors je dirai les sushis. Parce qu'il n'y a pas plus bateau comme plat finalement, et que je pourrai en manger tous les jours. 


2. La chanson qui te mets de bonne humeur ?

En général ce sont souvent des musiques d'animes, et notamment de Card Captor Sakura. J'en ai une que je m'écoute très souvent, qui me met toujours le sourire, c'est "It's my life", c'est la musique de fin du premier film.


3. Le moment de la journée que tu préfère ? 

Le soir, après le travail, évidemment ! Prendre ma douche et me poser pour décompresser. En ce moment je passe toutes mes soirées devant le let's play de Zelda de Guillaume & Kim et c'est mon petit bonheur du soir.

4. Une des plus jolies surprises que l'on pourrait te faire ?

Un voyage au Japon, c'est possible ? Quoi ? J'en demande trop ? ahah !

5. Ton vêtement fétiche ?

J'adore les gilets gris chiné tout doux. J'en ai deux pour l'instant qui sont très différents et je les adore. Sinon vu que je suis une 100% cocooning, j'adore ma tenue du dimanche, un pull confortable et un jogging ou un bas tout confort.

6. Le petit rien dans une journée qui pourrait te faire sourire ?

En ce moment c'est la plupart des gens qui pensent à moi à l'approche de la sortie de La Belle et La Bête, ça me fait toujours sourire. Ou bien les pensées de ceux qui voient quelque chose en rapport avec Totoro <3

7. Un de tes souvenirs les plus heureux ?

Mon séjour à Disneyland avec Margaud, je ne peux pas citer autre chose <3


8. Une fois où tu as pleuré de joie ?

Disons en début de semaine ? Quand les musiques de La Belle et La Bête sont sorties. Je n'ai pas tout écouté, mais j'ai absolument voulu entendre la musique finale du film, et ben j'ai pleuré comme un bébé. 


9. Une période de ta vie particulièrement cool ?

Mes trois dernières années de lycée, c'est là où j'ai rencontré une de mes amies les plus proches et on ne s'est pas quitté depuis. 

10. Un lieu que tu aimes, où tu te sens bien ?

Mon chez moi évidemment, et plus particulièrement ma chambre, où je me sens vraiment détendu. C'est mon petit cocon.

11. Le compliment le plus chouette que l'on pourrait te faire ?

Je n'attends pas spécialement de compliments, mais travaillant dans un rayon presse et m'occupant de l'encaissement, je vois beaucoup de clients. Un jour une dame m'a remercié pour ma joie de vivre et mon sourire. C'est la plus jolie chose qu'on m’aie dite je crois !

12. La personne avec qui tu pourrai rester des heures ?

Ma meilleure amie bien sûr ! Dès que je sais que je vais la voir même une soirée je suis heureuse mais alors une journée ou une après midi entière, je le suis encore plus !

13. Qu'es-ce qui te ferrais plaisir actuellement ?

D'avancer le temps et d'être en juin pour avoir mes premières vacances ! Je vais surement partir trois jours à Annecy, car je trouve ce coin tellement joli, et ça va me faire énormément de bien de partir un peu et de changer d'air !

J'aimerai vraiment que vous répondiez à ces questions (pas obligé que ce soit toutes) en commentaires, j'adore en savoir plus sur vous !      

jeudi 16 mars 2017

Throwback Thursday Livresque #19 : Livre jamais chroniqué

On est jeudi, ce qui veut dire le jour du rendez-vous de Bettie rose ! L'idée est simple ; un souvenir = un livre. C'est à dire que chaque jeudi elle présentera un thème spécifique et on devra parler d'un livre qui nous fera penser à ce thème.
 
Thème de la semaine :
 
Cette fois je n'ai eu aucune hésitation. Depuis que j'ai vu le thème affiché c'est lui, et lui seul qui m'est venu en tête. Et je ne me vois pas parler d'un autre livre.
 
Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais...
 
Je n'ai jamais lu la saga d'Entre chiens et loups de Malorie Blackman, pourtant je devrais car j'ai le premier tome dans ma PAL, mais je n'arrive pas à me lancer. Par contre j'ai lu un autre de ses livres un peu moins connu, que j'ai trouvé absolument magnifique et bouleversant. Beaucoup de sujets y passent, le fait de devenir un père très jeune notamment, sans l'avoir voulu, mais aussi l'homosexualité. Je pense me le relire très prochainement, car je me rappelle avoir ris, été bouleversé, et surtout, avoir pleuré. C'est beaucoup d'émotion que nous offre ce livre, que je vous conseille fortement. 

mercredi 15 mars 2017

L'épouvanteur, tome 4 : Le combat de L'épouvanteur

Auteur : Joseph Delaney
Édition : Bayard Jeunesse
Parution : 2008
Pages : 406

Les sorcières de Pendle deviennent de plus en plus malfaisantes. Le plus inquiétant, c'est que les trois clans - les Deane, les Malkin et les Mouldheel - préparent une alliance. Ensemble, ils seraient capables d'invoquer le Diable en personne ! Tom et son maître vont se rendre là-bas pour éviter le pire. Mais avant, Tom Ward doit passer chez lui pour récupérer les malles que sa mère lui a laissées en héritage. Or, une fois sur place, il découvre que la ferme a été ravagée, la grange brûlée.

 
Je continue à le dire, mais je ne regrette vraiment pas d'avoir persisté avec cette série à partir du tome 2. C'est à chaque fois un régal de lire les aventures de Tom et Alice. On est dans un univers vraiment complet et bien fouillé, où on prend plaisir à déceler les mystères qui s'y cachent. 

Ici, c'est les sorcières qui sont à l'ouvrage, et on va en baver avec elles dans ce tome ci. J'ai peut-être un tout petit peu moins apprécié ce tome par rapport à son précédent mais cela reste encore une excellente lecture ! Les personnages sont toujours autant attachants, et je reste sur ma position en confirmant qu'Alice est mon personnage préféré. Maligne, ingénieuse, têtue, bienveillante, j'adore cette fille et je dois dire qu'elle m'a fait beaucoup rire dans ce tome ci ! En ce qui concerne Tom, il est loin d'être ménagé... il va encore souffrir, et faire des choix cruciaux. Et il n'y aura pas L'épouvanteur ou Alice pour l'aider, il sera tout seul, ce qui rend le tout encore plus dur ! En parlant de L'épouvanteur, il est beaucoup moins mis en avant dans ce tome ci, il passe même en personnage secondaire pour moi. J'aurai voulu qu'il soit un peu plus présent, parce que finalement il fait les choses de son côté et on en sait pas plus.

Dans Le combat de L'épouvanteur l'action est omniprésente. On a pas le temps de s'ennuyer et j'ai encore une fois bien frissonné à certaines scènes ! Le récit est bien plus riche et plus mature, ainsi que l'ambiance qui est plus sombre et oppressante.
Petit à petit l'auteur construit le puzzle du passé de la mère de Tom. On en apprend plus sur elle au fur et à mesure et je suis sûre qu'il nous reste des tas de choses à découvrir.

Une réussite, encore une fois ! J'en redemande et je n'ai qu'une hâte ; lire la suite ! Vu les rebondissements et révélations de la fin, ça promet d'être explosif ! L'histoire prend de l'ampleur, et le côté jeunesse n'est absolument pas dérangeant car je ne le ressens pas. C'est bien écrit, fluide à lire, on se prend d'affection pour les personnages qui prennent en maturité, tout autant que le récit. Si vous souhaitez lire une saga bourrée d'aventure, de fantastique, d'action...n'hésitez plus !    

dimanche 12 mars 2017

Les belles sorties ~ Mi-Mars, Avril

Coucou vous ! J'avais de nouveau envie de vous faire un article sur les belles sorties à venir. De mi-mars jusqu'à fin avril, on va avoir encore de jolies parutions et j'avais envie de vous en faire part.

G R E E N - L I F E

Un ouvrage inspiré du blog de l'auteure, proposant des recettes végétariennes adaptées à une vie active et classées par thèmes, des solutions pour avoir une maison plus saine avec des plantes dépolluantes, des produits de beauté naturels et des produits nettoyants non toxiques, des exercices pour se muscler, des tisanes, du yoga et de la méditation pour se détendre.

Auteur : Victoria Arias
Édition : Larousse
Sortie : 22 mars
Genre : Bien être et santé
Pages : 224
J'adore Victoria depuis un bon bout de temps maintenant. C'est un petit bout de femme tellement adorable et bienveillante ! J'aime également beaucoup son blog qui est une vraie source d'inspiration ! Et puis, il sort le jour de la sortie de La Belle et La Bête, il ne pouvait pas y avoir de meilleures dates !

L E S' A N I M A U X ' F A N T A S T I Q U E S 

Le texte intégral du premier film écrit et produit par J.K. Rowling retraçant les aventures du magizoologiste Norbert Dragonneau. 
 
Auteur : J.L. Rowling
Édition : Gallimard Jeunesse
Sortie : 30 mars
Genre : Fantastique
Pages : 320
 
Comme beaucoup de monde j'ai vu le film au cinéma et je l'ai adoré ! J'ai eu des frissons, je me suis attachée à Newt, et j'ai beaucoup ris. Alors découvrir le script du film, en plus écrit par J.K. Rowling elle-même, que demander de mieux !
A P P U Y E Z - S U R - E T O I L E
 
Après une vie de bonheurs, passée dans un bar à champagne, la grand-mère d'Avril n'a plus beaucoup de temps à vivre. Ni elle, ni sa petite-fille ne se résolvent à attendre la fin dans une chambre d'hôpital sans âme. Avril déploie toute son énergie pour réaliser le rêve de la vieille femme : s'éteindre en beauté, près des étoiles, au sommet d'une montagne.
 
Auteur : Sabrina Bensalah
Édition : Sarbacane
Sortie : 5 avril
Genre : Fantastique
Pages : 224
 
Je suis rarement déçue par les parutions de Sarbacane, qui est une de mes éditions préférées. Et ce récit a l'air vraiment touchant !
Q U E L Q U E S - P A S - D E - P L U S
 
- PAS DE RÉSUMÉ POUR LE MOMENT -
 
Auteur : Agnès Marot
Édition : Scrineo
Sortie : 6 avril
Genre : Contemporain, Fantastique
Pages : 352
 
L'année dernière l'auteure avait eu un joli succès avec I.R.L, je l'avais adoré, et c'était le premier de l'auteure que je lisais. J'ai été captivée par sa force d'écriture, donc j'ai vraiment hâte que son prochain livre sorte !
 C H A U S S E T T E
 
Chaussette arpente chaque jour la ville avec son chien Dagobert. Mais un matin, le voisin, prénommé Merlin, aperçoit Chaussette qui est seule et se comporte de façon étrange. Il décide de la suivre pour tirer au clair cette histoire.
 
Auteurs : Anne Montel, Loïc Clément
Édition : Delcourt Jeunesse
Sortie : 19 avril
Genre : Bandes dessinées
Pages : 32
 
Je suis complètement fan de ces deux auteurs qui me font rêver et sourire à chaque fois ! J'attends avec impatience cette nouvelle sortie!
L E S - S O R C I E R E S - D U - C L A N - D U - N O R D , T O M E  1: L E - S O R T I L E G E - D E - M I N U I T
 
Deux adolescentes, Poppy et Clarée, deviennent amies et se font découvrir leur univers. Poppy est une adolescente perturbée qui provoque des catastrophes. Clarée est une sorcière qui ne se sent pas à l'aise dans son clan. Leurs histoires respectives ont un lien avec la prophétie qui désigne la future reine des sorcières.
 
Auteur : Irena Brignull
Édition : Gallimard Jeunesse
Sortie : 20 avril
Genre : Jeunesse, Fantastique
Pages : 364
 
J'avoue que celui la c'est surtout pour sa couverture que j'ai craqué, je la trouve superbe ! Je ne pense pas que je l'achèterai dès sa sortie, mais je le garde dans un coin de ma tête car je pense que ça pourrait me plaire !
 
T O U T E - L A - B E A U T E - D U - M O N D E - N ' A - P A S - D I S P A R U
 
Ingrid, 17 ans, rêve de devenir chanteuse lyrique. Pour prouver sa force de caractère à sa mère, elle va passer trois semaines de camp d'été dans la nature sauvage avec un groupe d'adolescents à problèmes.
 
Auteur : Danielle Younge- Ullman
Édition : Gallimard Jeunesse
Collection : Scripto
Sortie : 20 avril
Genre : Jeunesse
Pages : 370
 
Pareil que le précédent, c'est la couverture qui m'a attiré de premier abord. Mais le récit a l'air touchant et j'ai hâte d'en savoir plus !